Prenez un rendez-vous au 05.63.63.05.79

25, rue Michelet, 82000 Montauban Localisation

Ronflement

Traitement du ronflement

L’apnée du sommeil ou SAOS (Syndrome de l’Apnée Obstructive du Sommeil) se définit par la répétition d’obstructions respiratoires complètes ou partielles pendant le sommeil du patient.

Sans forcément s’en rendre compte, le dormeur a des réveils brefs et très fréquents qui entraînent une diminution de la qualité du sommeil. Les conséquences en sont des troubles tels que somnolence diurne (particulièrement dangereuse pour les conducteurs de véhicule), manque d’énergie, fatigue à l’effort… Des pathologies graves tels que l’hypertension ou des troubles cardio-vasculaires peuvent aussi être liées à des apnées du sommeil. Un des traitements envisagés est le port nocturne d’une orthèse dentaire spécifique.

L’Orthèse d’Avancée Mandibulaire ou OAM

C’est un dispositif médical qui se place dans la bouche pour la nuit. Le principe de l’appareil est de maintenir la mâchoire inférieure (mandibule) en position légèrement avancée afin de libérer les voies respiratoires postérieures. L’augmentation du passage de l’air permet alors une meilleure ventilation. L’appareil se compose le plus souvent de deux petites gouttières reposant totalement ou partiellement sur les mâchoires du haut et du bas. Tout d’abord, une évaluation des arcades dentaires, de la mâchoire et de la cavité buccale est effectuée afin de vérifier qu’il n’y a pas de contre-indications. Puis des empreintes sont prises pour déterminer la forme exacte de la dentition et la relation entre les deux mâchoires. Une fois l’appareil réalisé, les réglages progressifs nécessaires au bon ajustement de l’appareil et à votre confort sont effectués, en relation si besoin est avec le spécialiste du sommeil. Une moyenne de trois rendez-vous, à 10-15 jours d’intervalle, est à prévoir pour une bonne prise en charge.

Conseils d’utilisation

  • L’appareil doit être mis en bouche avant d’aller dormir.
  • Une période d’adaptation de une à quelques semaines est à prévoir.
  • La sensation d’une légère pression sur les dents ne doit pas vous inquiéter.
  • L’appareil se nettoie à l’aide de pastilles spécifiques.

Suivi

  • Un suivi régulier est indispensable afin de vérifier qu’il n’y a pas d’effets secondaires sur les dents ou la mâchoire.
  • Des rendez-vous et examens de contrôle avec un spécialiste du sommeil sont aussi à prévoir.
  • Si l’indice d‘apnée augmente avec le temps il est possible que l’appareil, efficace au début du traitement, le soit moins par la suite.

Au cas où des problèmes surviendraient (diminution d’efficacité, difficulté à supporter le dispositif) le traitement sera alors à modifier ou à changer.

Les ronflements et l’apnée du sommeil font partie des troubles respiratoires du sommeil. On estime qu’un adulte sur quatre ronfle régulièrement.

Le ronflement est dû à une vibration du voile du palais et des parois du pharynx (gorge) lors du passage de l’air. Mais on parle d’apnée lorsque les muscles de la gorge se contractent de façon trop importante, empêchant alors l’air de passer librement. Un tel événement peut durer plusieurs secondes et se produire de très nombreuses fois par nuit (jusqu’à plusieurs centaines). L’apnée du sommeil ou SAOS (Syndrome de l’Apnée Obstructive du Sommeil) se définit ainsi par la répétition d’obstructions respiratoires complètes ou partielles. Si le ronflement, par ses nuisances auditives, est surtout gênant pour l’entourage proche, les apnées risquent d’engendrer des troubles sérieux sur la santé. En effet le sommeil est perturbé (éveils brefs après chaque apnée), sans que le patient en ait forcément conscience. L’apnée du sommeil peut se traduire par une somnolence diurne, un manque d’énergie, une activité physique difficile. Dans les cas sévères, le défaut d’oxygénation du cœur ou du cerveau peut mener à des pathologies chroniques graves telles que l’hypertension ou des maladies cardiaques.

Conseils au quotidien

Certains facteurs peuvent provoquer ou augmenter ronflements et apnées du sommeil :

  • consommation de substances telles que alcool, tabac, sédatifs…
  • surcharge pondérale
  • position du dormeur (dormir plutôt sur le côté que sur le dos)

Traitements

Dans un premier temps le spécialiste (chirurgien-dentiste, pneumologue, somnologue), après examen et dialogue avec le patient, va demander un enregistrement du sommeil, fait à domicile ou dans certains cas à l’hôpital.   Une fois l’apnée du sommeil confirmée, divers traitements sont proposés par le médecin prescripteur :

  • traitement ORL (différents types de chirurgie)
  • port nocturne d’un appareil respiratoire VPPC (Ventilation à Pression Positive Continue)
  • orthèse d’avancée mandibulaire ou OAM (appareil qui est porté dans la bouche pendant le sommeil)